« Il existe une culture européenne », Conférence de prestige de Julia Kristeva

« Il existe une culture européenne », Conférence de prestige de Julia Kristeva

13/10/2017 - 19:00
Goethe Universität Frankfurt, Campus Westend, Präsidialgebäude, Lobby im EG Institutsgebäude Psychologie Erziehungs- und Gesellschaftswissenschaften, 60323 Frankfurt am Main

 

L’Europe serait elle K.O. ? Au contraire : « Sans l’Europe ce serait le chaos » affirme la philosophe, l’écrivain et la psychanalyste Julia Kristeva qui voit dans la culture européenne bien des trésors : le doute, le dialogue entre les langues, le sens de l’identité, de la nation, de la liberté, la place des femmes, la sécularisation…

Elle évoque également son séminaire à la Maison des adolescents (Hôpital Cochin à Paris) avec des personnels qui accompagnent des jeunes en danger de radicalisation djihadiste. Elle propose d’analyser l’actuelle crise de conscience européenne et de faire de la transvaluation de la culture européenne un atout majeur de la refondation de l’Europe.
 
JULIA KRISTEVA, née en Bulgarie, citoyenne de nationalité française, travaille et réside en France depuis 1966. Elle est professeure émérite de l’université Paris VII-Diderot et membre titulaire de la Société psychanalytique de Paris (SPP). Linguiste, sémiologue, philologue et psychanalyste, elle a publié plus d’une trentaine d’ouvrages et de romans consacrés à la spécificité du texte littéraire, aux propriétés sociales du langage, à la notion d’intertextualité, mais aussi aux rapports entre littérature et psychanalyse et à la spécificité du féminin. Membre de la rédaction de nombreuses revues, elle prend position sur des débats d’actualité touchant le handicap, la liberté des femmes, le mouvement de la paix. Commandeur de la Légion d’Honneur (2015), Commandeur de l'Ordre du Mérite (2011), première lauréate 2004 du Prix Holberg (créé par le gouvernement de Norvège pour remédier à l'absence des sciences humaines dans le palmarès du Nobel), elle a obtenu le Prix Hannah Arendt en 2006 et le prix Vaclav Havel en 2008. Parmi ses derniers livres, un récit autobiographique : Je me voyage. Mémoires. Entretiens avec Samuel Dock (Paris, 2016). La plupart de ses livres et romans sont traduits en allemand, notamment Le génie féminin (Paris, 3 vol., 1999-2002), sous le titre Das weibliche Genie (Berlin, 2011-2005).
 
Conférence en français, avec traduction simultanée en allemand
 
Mot d’ouverture de Madame Birgitta Wolff, Présidente de l’Université Goethe de Francfort
Mot de bienvenue de Madame Pascale Trimbach, Consule Générale de France à Francfort
 
Organisée par l’Institut franco-allemand IFRA-SHS et l’Université Goethe de Francfort en coopération avec la Deutsch-Französische Gesellschaft Frankfurt am Main dans le cadre de l’invitation d’honneur de la France à la Foire du Livre de Francfort (« Frankfurt auf Französisch »)