Qui sommes nous ?

Un institut au service du dialogue scientifique et culturel


Certes ancré dans les études historiques, mais désormais ouvert au dialogue avec les autres disciplines du champ des sciences humaines et sociales, l’Institut franco-allemand de sciences historiques et sociales a été refondé le 1er septembre 2015 à partir d'une convention tripartite signée entre l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI) et l'université Goethe de Francfort-sur-le-Main (JWGU). Le nouveau nom traduit la bilatéralisation du centre et signale un élargissement disciplinaire à l'ensemble des sciences sociales et humaines qui partagent l'historicité comparée de leurs approches et de leurs objets. L'IFRA/SHS continuera à ce titre à développer un programme de recherche et d’animation des échanges scientifiques entre la France et l’Allemagne et un programme culturel destiné au grand public. Il prend la succesion de l'Institut français d’histoire en Allemagne, établi à Francfort, au sein de l'université Goethe, de 2009 à 2015, lui-même issu de la fusion entre la Mission Historique Française en Allemagne fondée à Göttingen en 1977 et l’Institut Français de Francfort-sur-le-Main. L’IFRA/SHS continue d'appartenir au réseau des Instituts Français en Allemagne : il participe ainsi à l’un des dispositifs culturels et scientifiques les plus denses dans un pays voisin de la France. Il promeut d’une part un programme d’expositions, de lectures et de débats d’idées de haut niveau, à la lisière entre science et diffusion culturelle et linguistique, et en partenariat avec les institutions culturelles de la ville. En qualité de centre scientifique, l’IFRA/SHS appartient au réseau des 27 centres français de recherche à l’étranger (IFRE), de Tachkent à Lima en passant par Prague, Tokyo ou Jérusalem, soutenus par le Ministère des Affaires Etrangères. À ce titre, l’IFRA/SHS est assisté d’un conseil scientifique qui comprend des personnalités françaises et allemandes. Son ancrage au sein de son université partenaire de Francfort sort par ailleurs renforcé de ce nouveau dispositif, de même qu'est accentué son caractère bilatéral et binational en même temps que s'ouvrent de nouvelles perspectives scientifiques en s'appuyant sur le dialogue international et interdisciplinaire engagé au coeur des sciences humaines et sociales toujours davantage interconnectées.

Un lieu d’échanges, de formation et de recherche scientifiques franco-allemand    

L'IFRA/SHS entend continuer, sur la base de la fonction ancienne tenue continûment par l’histoire dans la relation intellectuelle entre la France et l’Allemagne, à s'impliquer activement et de plusieurs manières dans la promotion d’initiatives et de rencontres entre les communautés scientifiques française et allemande. Parmi les programmes et actions développés figurent la création de bases de données, de portails et de parutions imprimées ou électroniques accélérant le transfert scientifique et historiographique entre les deux pays (voir ainsi les numéros thématiques "Faire de l'histoire en Allemagne" paru en 2011 sur la plate forme perspectivia.net et  "Geschichte machen in Frankreich" paru en 2014 sur le portail électronique de la revue du centre hébergé par Revues.org) ; le soutien aux traductions ; l’organisation de conférences et de manifestations scientifiques mettant en relation chercheurs français et allemands à travers des écoles d’été, séminaires, colloques, ateliers annuels ; un dispositif de bourses de mobilité de courte ou de moyenne durée vers l’Allemagne favorisant la formation d’une nouvelle génération de spécialistes français en histoire, sciences sociales et civilisation germaniques ; la participation à des projets collectifs de formation, de recherche ou de publication (en coopération avec le CIERA, le Centre Marc Bloch, l’Institut Historique Allemand de Paris, l’Université Franco-Allemande…) ; la conception et le lancement d’une fédération de recherche franco-allemande en sciences sociales « Saisir l’Europe ». 
    
Un précieux et solide ancrage local au bénéfice d’un vaste réseau
    
L’implantation de l’IFHA dans les locaux de l’université Goethe de Francfort avec laquelle une convention de coopération a été resignée pour 5 ans en 2015 permet au centre de jouir d’une insertion au sein d’un nouveau campus universitaire et des innovations scientifiques qu'il promeut (bases de données des centres de recherche historique de l'université Goethe en matière de lexicométrie des textes anciens, cluster d'excellence francfortois sur la construction des ordres normatifs, plan d'action scientifique intégrée de l'université Goethe sur les régimes de ressources), de profiter de la proximité des facultés mais aussi des centres de recherche Max-Planck avec lesquels elle développe des projets (Institut d'histoire européenne du droit, Institut d'esthétique empirique), et de bénéficier de la présence de bibliothèques scientifiques et universitaires (Bibliothèque Nationale Allemande, Bibliothèque universitaire, Bibliothèque des sciences sociales et humaines abritant le fonds Mandrou de l’ancienne MHFA de Göttingen puis de l'IFHA de Francfort). La position géographique centrale de Francfort non seulement en Allemagne mais aussi en Europe (à temps égal de distance entre Paris et Berlin), ainsi que la densité des partenaires culturels, des musées et des universités dans un périmètre proche ont confirmé la justesse de ce choix. Pour autant, comme c’était déjà le cas du temps de la MHFA puis de l'IFHA, l’implantation francfortoise ne limite pas le champ d’action de l’IFRA/SHS à cette seule ville mais lui conserve une compétence d’intervention sur l’ensemble des espaces germaniques au sens historique du terme. Le champ scientifique couvert par l'IFRA/SHS s'étend désormais, au-delà des études historiques, aux sciences humaines et sociales qui partagent l'historicité et la réflexivité de leurs approches, de leurs méthodes et de leurs objets, en complémentarité avec le Centre Marc-Bloch de Berlin, avec le CIERA qui regroupe l’ensemble des études françaises sur l’Allemagne, avec l’Institut Historique Allemand de Paris ou les autres lieux où se fabrique une réflexion sur l’objet franco-allemand observé dans la longue durée (universités, Frankreichzentren, institut franco-allemand de Ludwigsburg, instituts Max-Planck, tel celui de Francfort en histoire européenne du droit, etc.). 
    
Un lieu de qualification et de diffusion des connaissances et des idées

Accueillir les chercheurs français, susciter la coopération scientifique internationale, ces deux missions de l’IFRA/SHS débouchent nécessairement sur un troisième objectif, celui d’une information inlassablement diffusée afin que les efforts de l’institution ne restent pas confinés au cercle des spécialistes de l’Allemagne. C’est pourquoi l’IFRA/SHS apporte un soin particulier à la Revue qu’elle publie annuellement, désormais disponible sous forme électronique sur le site Revues.org, qui héberge également la base des quelque désormais 2000 recensions françaises d’ouvrages allemands publiés depuis plus de 30 ans dans les colonnes du périodique. Cette publication a vocation, dès 2016, à s'intégrer à une plate forme électronique franco-allemande en SHS portée conjointement par le Centre Marc Bloch et le CIERA. L’institut cherche également à mieux faire connaître les résultats des travaux qu’elle promeut, qu’il s’agisse de monographies réalisées avec son aide ou bien des ouvrages collectifs issus des colloques qu’elle a organisés, axant en particulier son intervention sur les traductions. Si l’on ajoute le bilan de la MHFA et celui de l'IFHA ainsi que les publications de l'IFRA/SHS en cours, ce sont environ 100 ouvrages dont la parution a été soutenue par ces instituts. L’IFRA/SHS, comme l'était l'IFHA, reste également engagé de manière durable dans le soutien d’entreprises collectives de publication électronique, tels que le portail des études médiévales Menestrel, la confection de l’Atlas Historique d’Alsace en ligne, la revue franco-allemande numérique Trivium. Depuis 2012, l’IFHA, désormais IFRA/SHS, construit et actualise avec l’université de Münster un forum franco-allemand des médiévistes sous le vocable DFMFA. Enfin, l'IFRA/SHS soutient de toutes ses forces la mise en réseau et la structuration du paysage franco-allemand de la formation, notamment au niveau du mastère et du doctorat, dans le cadre des cursus et collèges binationaux placés sous le toit de l'Université Franco-Allemande (UFA), plus particulièrement entre l'EHESS et l'université de Heidelberg (PHD-Track en histoire), entre l'EHESS et l'université de Francfort (mastère binational en ethnologie et anthropologie), entre l'EHESS et l'université Humboldt de Berlin et la TU de Dresde (collège doctoral franco-allemand en histoire), entre l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne et l'université de Francfort (collège doctoral franco-allemand en histoire). 

 

Document attaché: 
Charles Perrault und die Brüder Grimm

ven, 09/06/2017 - 11:00

Historisches Museum Hanau
Struwwelpeter recoiffé

ven, 29/09/2017 (Jour entier)

Struwwelpeter-Museum, Schubertstraße 16-24, 60325 Frankfurt am Main