Notre Revue (1980-2014)

Notre Revue (1980-2014)

La Revue de l’Institut a toujours constitué un instrument de travail et de recherche au service des échanges scientifiques franco-allemands. Née en 1980, elle est au début publiée sous la forme d’un Bulletin d’information de la MHFA (1980-2008), puis après l’installation à Frankfort sous le nom de Revue de l'IFHA (2009-2014). D’abord semestrielle, elle fut ensuite une publication annuelle. Après 2014, sa publication cesse pour des raisons techniques et financières. Tous les numéros de la Revue sont accessibles en ligne, en consultation intégrale et gratuite, au sein du portail revues.org. C’est aussi cette même page qui accueille la base des quelque 2500 recensions accumulées et classées depuis maintenant près de quarante années de parution.

La Revue n’était pas seulement la vitrine des activités et des manifestations de l’Institut. Elle se voulait également le reflet de la recherche française sur l’Allemagne et, au-delà, fournissait de nombreuses informations aux collègues francophones (la plupart des lecteurs ne sont pas spécialistes de l’Allemagne) sur les structures, les thèmes, les débats et les résultats de la science historique allemande. La matière se répartissait donc suivant deux grandes rubriques, la « Vie de l’Institut » (annonces, postes, bourses, manifestations, conférences…), et les « Outils et travaux » (instruments et institutions, thèses sur l’espace germanique, tendances et actualités de la recherche franco-allemande, contributions sur des recherches en cours…). Enfin, la Revue se signalait par l’abondance de ses comptes rendus regroupés sous la rubrique « Librairie allemande », au nombre de 140 à 150 en moyenne par livraison, qui, dans des délais fort brefs c’est-à-dire le plus souvent dans l’année suivant leur parution, faisaient connaître aux lecteurs francophones les principales productions de l’historiographie de langue allemande. C’est en restituant et en amplifiant l’écho de ce double mouvement entre France et Allemagne que la Revue avait de prime abord pu constituer un instrument d’échange et de dialogue privilégié entre historiens français et allemands. À travers articles, synthèses, études, bibliographies critiques, positions de recherche et comptes rendus, elle était aussi devenue un organe indispensable d’information sur les débats passés et actuels qui animaient la communauté des historiens français et allemands, mais aussi plus largement des historiens européens.

Le succès de sa formule et l’évolution de son format portent le meilleur témoignage de son utilité et de sa réussite. Composée initialement d’un cahier d’une vingtaine de pages, la Revue atteignait la centaine de pages dès 1987 puis, dans les années 2000, évoluait entre 400 et 600 pages. Le tirage a suivi une croissance analogue : reproduit à 320 exemplaires dès 1985, il est produit -jusqu’à la livraison 2014 comprise- à quelque 650 exemplaires envoyés gratuitement dans les bibliothèques des universités et des centres de recherche français ainsi qu’à un nombre toujours croissant de chercheurs et d’universitaires, toutes périodes et toutes disciplines confondues. De même, la Revue intéressait-elle de nombreux collègues allemands soucieux de connaître le regard que portent les historiens français sur leur histoire et leurs travaux et elle était également reçue par plusieurs centres de recherches ou collègues intéressés en-dehors de la France et de l’Allemagne, sans oublier les autres IFRE du Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères.