Texte d'actualité sur la situation de notre institut - 2020/21

Texte d'actualité sur la situation de notre institut - 2020/21

Chers amis et collègues de l'IFRA-SHS/Institut français Frankfurt,

Notre institut scientifique et culturel, comme la plupart des institutions qui lui ressemblent et avec lesquelles il coopère, traverse depuis le mois de mars un contexte qui bouleverse nos pratiques, nos activités et nos habitudes. Les contraintes liées à l'épidémie en cours nous confrontent à plusieurs défis concomitants : la difficulté pour ne pas dire l'impossibilité à organiser des rencontres et des manifestations en public, la fermeture du campus au sein duquel notre institut est abrité, les contraintes budgétaires qui limitent nos moyens, la surabondance d'une offre de formats numériques concurrents, les obstacles opposés à la mobilité des collègues, des auteurs et des boursiers qui en temps ordinaire nourrissent et animent nos rendez-vous, l'annulation mois après mois des grands événements qui scandent à l'accoutumée les temps forts de notre programmation.

Pour autant, notre souci constant a consisté à maintenir une offre redimensionnée et redéployée dont les infolettres mensuelles successives ont présenté le calendrier.

Nous avons tenté de maintenir les rendez-vous récurrents organisés dans le cadre de séquences de longue ou de moyenne durée tels que nos soirées « Café Europa » organisées en partenariat avec la Romanfabrik. Ces discussions ont d’ailleurs été dès l’origine enregistrées et placées sur YouTube peu après leur tenue en présentiel.

La dernière conférence dans le cadre des « Dialogues d'Europe » proposés de concert avec le Forschungskolleg Humanwissenschaften de Bad Homburg, tenue par Ulrike Guérot est réécoutable en ligne.

Enfin, la série de conférences consacrées aux « Perspectives de la social-démocratie en Europe » conçue avec ce même Forschungskolleg et le Département des sciences politiques de l'université Goethe est passé au format numérique et également disponible sur Youtube.

Nous n'avons pas davantage renoncé à tenir notre atelier annuel de recherche franco-allemand à distance pour que le dialogue scientifique entre jeunes chercheurs continue de se tisser. Le basculement de la Foire du Livre de Francfort en un vaste forum numérique nous a également permis d'insérer des formats nouveaux et prometteurs. Les discussions en ligne que nous avons coorganisées dans le cadre du « Weltempfang » de la « Buchmesse » ont touché un public bien plus nombreux qu’à l’ordinaire. La rencontre entre les sociologues Bruno Latour et Hartmut Rosa (en anglais ou traduit en allemand ) a ainsi été vue, deux semaines après sa mise en ligne par 10.000 personnes ! Les discussions entre l’autrice Leïla Slimani et la philosophe Elsa Dorlin (en français , en anglais , et en allemand ) ou entre les jeunes philosophes européens Emanuele Coccia et Jorge Freire (en anglais , en allemand ) ont elles aussi trouvé leur public sur le net.

En 2021, parmi plusieurs projets en cours d'élaboration, figure d'ores et déjà le montage de manifestations consacrées à des commémorations importantes au regard des relations historiques franco-allemandes : le 200e anniversaire de la mort de Napoléon et le 150e anniversaire de la signature, à Francfort, du traité qui mit fin à la guerre franco-prussienne de 1870. De même, pour armer le regard des sciences sociales sur la crise que nous traversons, une rencontre pluridisciplinaire autour du thème de la « contagion » est prévue. Et bien entendu, dès que la conjoncture le permettra, la reprise d'invitations de conférenciers et d'auteurs français sera engagée, à commencer par l'invitation formulée dès le mois de mars dernier pour que Thomas Piketty vienne présenter le deuxième tome de son opus sur le Capital à l'occasion de sa traduction en allemand.

Ces temps incertains et en partie anxiogènes nous mettent à l'épreuve, mais nous incitent aussi à nous recentrer sur l'essentiel. La vie de l'esprit en fait assurément partie, de même que le regard porté par les sciences historiques et sociales et la culture sur les transformations qui se font sous nos yeux tant il est vrai que notre monde et nos sociétés ont, dans le temps long de leur histoire, connu d'autres crises et d'autres ébranlements. Il nous appartient d'en rester maître, au moins intellectuellement, de les décrypter et de continuer à le faire en échangeant points de vue, interprétations et concepts, comme cela se fait avec bonheur depuis longtemps désormais entre nos communautés scientifiques et intellectuelles français et allemande. Tels continueront d'être, aujourd'hui et demain, notre raison d'être et, finalement, notre espoir.

 

Pierre Monnet

Directeur de l’IFRA-SHS/Institut français Frankfurt

 

Si vous voulez être tenu informés de nos activités, n’hésitez pas à vous abonner à notre infolettre mensuelle ?